Association pour le souvenir des fusilles de la Braconne
Association pour le souvenir des fusilles de la Braconne

C’est à l’occasion de la cérémonie du mois de mai 2007 que l’association a annoncé son intention quant à ce projet. L’année précédente avait été inaugurée la nouvelle configuration du monument, qui avait été complété et enrichi par l’installation de neuf stèles symbolisant les lieux où avaient été fusillés par les nazis les résistants de Charente.

« Maintenant que ce haut lieu de la résistance charentaise est reconnu, il nous reste encore du travail à faire pour que les plus jeunes sachent. Il faudrait que cette clairière raconte ce qu’il s’est passé ici par le biais d’un sentier pédagogique qui inviterait à la découverte et à la réflexion. »

Elaboration du projet

Les textes et leurs enchainements ont été adoptés par trois assemblées générales. Ils sont le fruit d’une longue et délicate maturation collective. Les rédactions successives, qui se sont appuyées notamment sur les recherches historiques, ont été écrites par un groupe de travail issu de notre conseil d’administration. Au fil de leur élaboration, elles ont été examinées par notre bureau, puis par notre conseil d’administration et enfin par nos assemblées générales de 2010, 2011 et 2012. En mars 2010, une première version complète a été soumise à un groupe de personnalités engagées depuis longtemps dans la préservation de la mémoire de la résistance en Charente : Patrick Rullac, Guy Branchut, Lucien Chabanais, Roger Doche, Camille Dogneton, Pierre Ratineau. Au cours d’un après-midi de réunion avec le groupe de travail mis en place par notre association cette première version a été examinée point par point. Les conclusions de cette réunion ont également pris en compte les contributions écrites que nous avaient adressées Jacques Baudet, Francis Cordet et Hugues Marquis. C’est cette version modifiée et enrichie qui a été retenue.

Ces textes, après présentation en Préfecture, ont été définitivement validés lors du Conseil municipal de Brie (instance décisionnaire) du 22 septembre 2014 à l’unanimité des membres votants.

Le cheminement

  • La première station expose le contexte historique dans lequel se sont déroulés les événements qui ont conduit aux fusillades de la Braconne.
  • La seconde station évoque les fusillades du 5 mai 1943 et du 15 janvier 1944 en précisant les circonstances qui ont conduit à l’arrestation, au jugement et à l’exécution des seize fusillés de la Braconne.
  • La troisième station se consacre au déroulement des exécutions, à l’exhumation et à l’inhumation ultérieure des corps des fusillés.
  • La quatrième station se rapporte aux conditions dans lesquelles a été réalisé le monument initial.
  • La cinquième et dernière station explique la signification des neuf stèles qui, en 2006, ont complété le monument initial et qui en ont fait un haut-lieu de la « résistance civile » en Charente.

Les textes des stations

Le texte de chacune des cinq stations est précédé d’une phrase d’introduction qui sera reprise sur les suivantes. L’enchainement de ces cinq introductions résume l’histoire de ce monument et sa signification.

Quelques vers extraits de « Clairière de Braconne » de Michel David nous accompagnent le long du chemin.

  • Station 1

Durant la Seconde guerre mondiale, cette clairière a vu se dérouler l’épilogue sanglant d’une des tragédies de la Résistance charentaise à l’occupant nazi.Les arbres puisent aux racines de la terre
Leurs certitudes souveraines
Comme tu fus toi-même
Ancré dans notre calcaire
Et voué à la plus grande cruauté

  • Station 2

Le 5 mai 1943, les troupes d’occupation nazies fusillèrent en ce lieu six résistants.
Le 15 janvier 1944, dix autres résistants connurent le même sort.
Les fils sont partis
Les pères savent
Ils ne reviendront pas

  • Station 3

C’est ici, dans cette clairière, qu’ils ont été fusillés et leurs corps jetés dans des fosses.
Les doutes et les peurs resteront enfouis
Nous n’en saurons rien
Que ce silence
Et ce frôlement des feuilles
Par le vent qui s’obstine

  • Station 4

Le 13 janvier 1946 est inauguré ce monument destiné à perpétuer leur souvenir.
Rien que votre beauté aurait dû vous rendre à la lumière
la senteur des haies de chèvrefeuille
À la douceur des vents de nos collines

  • Station 5

Le 7 mai 2006, le monument inauguré le 13 janvier 1946 s’enrichit de 9 stèles pour devenir un lieu de souvenir et d’hommage à la Résistance civile en Charente.
Vous vivrez dans la douceur de nos temps éternels

Télécharger le Dépliant

Ont participé au financement du Chemin du Souvenir

Département de la Charente
Région Poitou-Charentes
Ministère de la Défense – Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives au titre de la réserve parlementaire obtenue avec Jérôme Lambert, député de la Charente

-Dons privés
Martine Pinville, députée de la Charente
Emile Germaneau, Saint-Amant-de-Boixe

-Associations nationales
Association Nationale des Familles de Fusillés et Massacrés de la Résistance Française et de leurs amis (ANFFMRF- Paris)
Fédération Nationale André Maginot

-Asociations charentaises
ACVG des PTT – Section Charente
Amicale charentaise des anciens marins combattants
Amicale des anciens du maquis de Bir’Hacheim
ANACR Charente
Anciens Combattants – Union Locale de Ruelle
ARAC Charente
Association départementale ADIF
Association des Retraités Militaires de Charente
Fédération nationale des cheminots – AC section Angoulême
Fédération nationale des cheminots – AC section Charente
Section des Médaillés de la Résistance française
Section Fédérale André Maginot Charente
Section FNCR Ruelle
Section FNCR Saint-Amant de Boixe
UDAC-CHARENTE
Union départementale des combattants Volontaires de la Résistance

-Communes de Charente :
Bioussac- Bouteville -Bunzac – Chalais – Champniers – Chavenat – Feuillade – Garat – Genté – Grassac – Hiersac – Juillé – L’Isle d’Espagnac – Le Tâtre – Mornac – Nieuil – Oriolles – Plassac – Rancogne – Rivières – Rouillac – Roussines – Ruelle –sur-Touvre – Saint- Cybardeaux – Saint- Martin du clocher – Saint-Brice – Saint-Michel-d’Entraygues – Saint-Projet-Saint-Constant – Sers – Vars – Villejoubert – Vouthon

La commune de Brie assure l’entretien du monument tout au long de l’année et la logistique pour chaque cérémonie.

106 rue de la Mairie
Le Bourg
16590 BRIE

Tél : 05.45.69.96.89
Fax : 05 45 69 93 87
ASFBraconne@gmail.com